mardi 16 avril 2013

Sirène Holy Noire


 J'avais cette illustration en tête depuis quelques temps. Je l'ai réalisé au stylo pilot V5. J'ai ensuite ajouté un cadre et j'ai retravaillé la couleur sous Photoshop. L'original est sur papier lisse épais (type bristol) de 43cm sur 20,3cm en noir et blanc.





Une illustration pour notre projet Holy Noire. Les thèmes sont directement inspirés de ce qui nous touche et nous réunit. Certaines choses sont apparues en visualisation spontanée (flash) comme la sirène autour de quelque chose de doré ressemblant à une croix. D'autres symboles viennent de visualisation contrôlée, notamment les attributs de Kali, apparus très clairement à un moment très important de ma vie : le trident et la faucille ou faux (ou encore cimeterre). Ce dernier symbole m'aide à évoluer vers une voie débarrassée de mes scories, des choses inutiles qui me font perdre du temps. Cette démarche est assez difficile (renoncer à ses amis par exemple si ceux ci te causent plus qu'ils ne t'apportent) c'est pour cela que je me concentre sur ces symboles. (Quitter ses amis vient du fait que j'ai traversé une des périodes les plus difficiles, je me suis retrouvée sans rien, malade et c'est une bonne et douloureuse façon de "tester" certains liens "d'amitié"). Tout ça pour dire que mes dessins ne sont pas seulement "décoratifs" ou illustratifs, ils sont beaucoup plus que ça. "L'art est de la Magie".





La faucille ou faux se retrouve dans l'arcane sans nom du Tarot, invitant le même chemin, c'est la treizième carte, chiffre effrayant, rappelant la treizième rune Eiwhaz de l'ancien Futhark, qui d'une certaine façon rappelle cette idée ainsi que celle du lien entre deux mondes, un monde matériel humain et un monde spirituel divin (ou bien encore un monde souterrain...). Cette particularité d'être "entre deux mondes" est le principe d'une créature comme la sirène aquatique entre la terre et l'eau, deux éléments intéressants, qui rappellent aussi certains mythes fondateurs autour de Oannes etc... Cette créature a une queue de poisson mais celle ci ressemble aussi à une queue de serpent, rappelant Mélusine et surtout Lilith.
Les deux sigils de part et d'autres du cadre sont ceux de Lilith et de Kali.
La faux qui coupe est le symbole de Saturne, amenant un caractère froid et tranchant. Il y a un côté non manichéen, non émotionnel, cela renvoie aussi pour moi à l'idée de Justice (pas de celle protégeant les favorisés). La faux renvoie bien évidemment à la lune, planète de nos ascendants. L'aspect créateur se retrouve aussi dans l'association des cornes "mâles" et "femelles" des deux premiers signes du zodiaque ou des deux premières runes du Futhark.










Le nom de Holy Noire a été recherché conjointement et pourtant il était sous nos yeux depuis le début, il réunit aussi des mots de nos autres identités personnelles (pour moi Holy Mane).

Notre projet s'étendra sur divers supports, illustration, photo, musique, écriture, etc mais surtout magique, inspiré de Spare, du tantrisme et de la LHP.



Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

sari a dit…

J'aime bien la version noir et blanc , c'est toujours cool les écailles quand c'est détaillé. A bientôt !... Au fait, c'était Sarah..."henso" quoi!

HolyManoly a dit…

Bonjour Sarah ! Comment vas tu ?
J'avais perdu trace de ton blog.
Merci beaucoup ! J'aime aussi la version "originale". Je me suis assez amusée avec les écailles.

A bientôt !
M.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...